Histoire : et Origines de la F1

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sondage Re: Histoire : et Origines de la F1

Message par wind13 le Jeu 12 Oct 2006 - 10:20

Championnats : 1966

En 1966, ce fut un changement total avec la formule des 3 litres et ce fut une panique folle pour préparer les nouveaux moteurs en temps voulu. Jack Brabham était mieux préparé que quiconque et remporta un troisième championnat bien mérité dans sa propre voiture.

Pendant tout l'hiver, les équipes et les constructeurs de moteurs s'affairèrent pour préparer la nouvelle formule. Il n'y avait pas encore de moteur parfait chez Climax, et les participants durent trouver leurs propres solutions.


Le succès technique de Brabham
Brabham BT20 de 1966

J
ack Brabham fut sans doute celui qui s'en tira le mieux. Il annonça qu'il allait utiliser un nouveau V8 de la société australienne Repco. Ce moteur n'était pas le plus puissant mais il était le plus fiable, léger et compact et s'adaptait bien à un modèle amélioré du châssis existant de Brabham. Jack n'avait pas lui-même gagné de course depuis 1960 et sa solution technique allait donner à sa carrière une nouvelle impulsion. Dan Gurney l'ayant quitté, Denny Hulme devint son numéro deux. Cooper avait une solution plus originale, car elle adaptait au Maserati V12 un nouveau châssis. Richie Ginther et Jochen Rindt étaient les pilotes de série, et Rob Walker acheta une voiture chez Siffert.

L'ancien pilote de chez Cooper, Bruce McLaren, suivit l'exemple de Brabham et créa sa propre équipe, en utilisant initialement un moteur Ford provenant de la course d'Indy. Gurney fut un autre pilote à copier l'exemple Brabham avec son entreprise, la All-American Racers, qui construisit l'astucieux petit Eagle.

Il ne fut pas surprenant de voir Ferrari suivre le chemin du V12 et la Scuderia produisit une intéressante nouvelle voiture pour John Surtees. Lorenzo Bandini resta, de même que son coéquipier. BRM et Lotus furent tous deux forcés d'utiliser des modèles 2 litres améliorés de leur V8 et des moteurs Climax. BRM avait un original H16 à l'étude mais ne le lança pas dans la course avant la fin de l'année. Cependant, cette solution démarra très bien à Monaco et des voitures moins puissantes résistèrent aux nouvelles machines. Clark prit la pôle mais eut une course malheureuse, tandis que Stewart gagna pour BRM après que Surtees eut mené avec la nouvelle Ferrari.
Cooper T81 de 1966
BRM 56B de 1966
Lotus 43 de 1966
Ferrari 312 de 1966
Honda 273 de 1966
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: Histoire : et Origines de la F1

Message par wind13 le Ven 13 Oct 2006 - 19:02

Championnats : 1967

Brabham et Repco remportèrent une seconde victoire grâce aux effort de Denny Hulme, mais l'événement de l'année fut l'arrivée du nouveau moteur Cosworth DFV. Associé avec le Lotus 49, il marque le début d'une époque.

Lotus avait eu des difficultés tout au long de 1966, mais au mois de mars de cette année Colin Chapman avait persuadé Ford d'investir dans un nouveau moteur qui devait être construit par Cosworth. L'entreprise britannique s'embarqua sur une conception de V8 entièrement nouvelle pour 1967, qui devait être initialement mise à la disposition exclusive de Lotus. Chapman dessina une voiture simple mais efficace, la 49, pour exploiter ce moteur. En outre, il renforça sa stratégie en ramenant Graham Hill pour rejoindre Clark.
Lotus 49 de 1967
Cela éleva Stewart à la position de chef d'équipe chez BRM et y fut rejoint par Spence. Chris Amon rejoignit Bandini chez Ferrari. Surtees, l'ancien héros de Ferrari, fut enrôlé pour mener l'effort chez Honda, tandis que Pedro Rodriguez rejoignit Rindt chez Cooper. La saison commença sur la nouvelle piste de Kyalami en Afrique du Sud et John Love, qui courait à titre privé, faillit remporter une victoire sensationnelle dans une vieille Cooper-Climax. Malheureusement, une panne de carburant en fin de course le fit retomber en seconde position, derrière la Cooper-Maserati de Rodriguez.
Tragédie à Monaco

Le Grand Prix de Monaco avait réussit à traverser quelques saisons sans incident, mais le héros de Ferrari, Lorenzo Bandini, devait se tuer à Monaco. Au moment de l'accident, il était en tête, mais sa voiture prit feu. Hulme gagna pour Brabham, devant Hill et Amon.
Ferrari 312 F1 de 1967
A Zandvoort, on assista au débuts tant attendus de la Ford Cosworth et de la Lotus 49. Ce fut une journée historique, car Clark remporta la victoire après une panne de moteur du poleman Hill. A Spa, Hill abandonna, puis le leader, Clark, dut rentrer au stand pour un changement de bougie. Gurney amena la première (et unique) victoire mémorable.
Brabham BT24 de 1967
Pour la première fois, tout le show s'installa sur la pittoresque piste de Mosport au Canada. Clark ne put participer pour des problèmes d'allumage et encore une fois, Brabham et Hulme se trouvèrent là pour marquer un autre doublé, Hill arrivant loin derrière en quatrième position. Clark fut le héros de Monza, car ses problèmes rencontrés au début ne l'empêchèrent pas de reprendre la première place, mais malheureusement, il tomba en panne d'essence. Dans un finish époustouflant, Surtees battit Brabham pour donner à Honda sa première victoire de la période des 3 litres. La chance tourna de nouveau en faveur de Lotus à Watkins Glen, où Clark et Hill finirent premier et deuxième.

Toute l'année, Hulme avait donné des résultats réguliers, et il réussit juste à battre son patron au titre à Mexico. Clark gagna sur Brabham et la troisième place fut suffisante pour donner le titre mondial à Denny Hulme.
Honda 301 de 1967
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: Histoire : et Origines de la F1

Message par wind13 le Mar 24 Oct 2006 - 20:29

Championnats : 1968

Le sponsoring et l'amélioration technique des ailes furent les deux nouveautés qui marquèrent la formule 1 cette année-là, mais ces changements passèrent inaperçus à cause de la mort de Jim Clark. Malgré la triste période qui suivit, Graham Hill remporta bravement son deuxième titre pour l'équipe Lotus en deuil.

En 1968, plusieurs choses se produisirent qui eurent des effets à long terme sur la formule 1, mais rien ne choqua le monde de la course autant que la mort de Jim Clark à Hockenheim en Formule 2. C'est aussi lors de cette saison qu'on introduisit le sponsoring commercial ouvert. Les Lotus, précédemment vert et jaunes devinrent rouge, blanc et doré, à cause du sponsoring des cigarettes Gold Leaf.

L'arrivée du moteur Ford

Au début de l'année, Lotus, Brabham et Ferrari commencèrent à expérimenter des ailes favorisant la poussée du vent vers le bas, et celles-ci devinrent bientôt partie intégrante de l'équipement standard. Le moteur Ford fut mis à la disposition de tous et pendant les quinze années qui suivirent, ce moteur constituait une alternative compétitive et peu coûteuse pour celui qui la choisissait.

autre grand événement fut l'arrivée de Ken Tyrrell pour diriger les Matra-Ford. Il réalisa un coup de maître en engageant Stewart comme pilote et cette association devait porter ses fruits pendant les six saisons à venir. Pendant ce temps, la propre écurie de Matra, avec Henri Pescarolo et Jean-Pierre Beltoise s'affirma sérieusement. Le talentueux jeune Belge, Jackie Ickx, rejoignit Amon chez Ferrari, tandis que Hulme partit pour rejoindre Bruce McLaren.

Clark et Hill continuèrent à mener le challenge Lotus, avec Siffert dans une voiture Rob Walker privée. A Kyalami, ce fut un indice de ce qui aurait pu se passer. Lorsque Clark domina la course devant son coéquipier Hill.

Stewart en pleine forme

Au Nurbürgring, ce fut l'une des plus grandes courses de tous les temps, Stewart gagnant avec une performance de virtuose, et cela dans des conditions terribles. Hulme montra que sa couronne de lauriers de 1967 était bien méritée car il gagna les deux courses suivantes à Monza et au circuit de Mont Tremblant au Canada.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: Histoire : et Origines de la F1

Message par wind13 le Mar 27 Mar 2007 - 14:21

1969


Jackie Stewart allait tout droit vers le titre avec la Matra-Ford de Ken Tyrrell, car il n'y avait pratiquement aucun pilote qui pût représenter un défi de façon soutenue. Il semblait maintenant certain que Stewart était celui qu'il fallait battre.

Le fiasco des quatre roues motrices

Le grand progrès technologique de l'année fut l'entraînement à quatre roues motrices. Matra, McLaren et Lotus l'essayèrent tous mais c'était peu réalisable et aucune des voitures ne fonctionnait vraiment. Stewart commença la saison en pleine forme, dominant la course d'ouverture à Kyalami. Andretti, qui pilotait de temps en temps une troisième Lotus, lui avait donné du fil à retordre au début. Stewart gagna de nouveau au circuit de Montjuich Park près de Barcelone, mais cette fois-là il fut aidé par des abandons de concurrents. La Ferrari d'Amon se brisa alors qu'elle était en tête, et Lotus avait eu une mauvaise période. Hill puis Rindt eurent des accidents spectaculaires à cause de la rupture de leurs ailes.

Rindt dut manquer Monaco, car la FIA avait annoncé l'interdiction immédiate des ailes profilées qu'on trouvait maintenant sur de nombreuses voitures. Celles-ci revinrent bientôt, mais sous une autre forme, beaucoup moins visible, et fixées à la carrosserie. Stewart et Amon avaient mené tout deux mais ils abandonnèrent, en laissant Hill marquer une cinquième victoire historique. Piers Courage termina second dans une Brabham inscrite par Frank Williams - le premier résultat important pour le propriétaire de l'équipe britannique.

La course de Spa fut annulée, et Rindt était suffisamment en forme pour retourner à Zandvoort. Il prit la pôle position et mena jusqu'à son abandon, et Stewart marqua donc encore une victoire. La quatrième victoire de Jackie eut lieu à Clermont-Ferrand, où son coéquipier Beltoise fit de son mieux pour obtenir une seconde place.



L'apogée de Jackie Stewart

Stewart gagna encore à Silverstone, où il dut s'affronter durement avec Rindt jusqu'à ce que l'Autrichien fût obligé de rentrer au stand à cause d'une aile desserrée. Hill fit un bon parcours pour arriver deuxième avec la Brabham, et deux semaines plus tard il fit encore mieux au Nurburgring, où il donna à l'équipe sa première victoire depuis 1967.

L'Écossais saisit le titre avec une sixième victoire, dans un affrontement épique à Monza, où il devança Rindt, Beltoise et McLaren. Mais après une telle série de succès, Stewart ne put gagner aucune des trois dernières courses, Ickx triompha au Canada, Rindt marqua son premier succès à Watkins Glen et Hulme fit diversion avec une victoire pour McLaren à Mexico. Graham Hill fut absent de la course mexicaine car il s'était brisé les deux jambes dans un terrible accident à Watkins Glen. Il était prêt pour la saison suivante, mais ne devait plus jamais gagner un Grand Prix.

Matra MS 80 de 1969
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: Histoire : et Origines de la F1

Message par wind13 le Lun 2 Avr 2007 - 17:42

1970

Jochen Rindt se tua à Monza alors qu'il menait le championnat pour Lotus, et cet Autrichien très populaire fut le premier champion à titre posthume. Bruce McLaren et Piers Courage se tuèrent également dans ce qui fut considéré comme étant une énième année noire.

Le grand événement de l'hiver fut l'arrivée de March Engineering. Cette société britannique qui semblait ne sortir de nulle part apparut à la première course avec le nombre impressionnant de cinq voitures à moteur Ford. March réussit son coup de maître en recevant l'approbation de Ken Tyrrell après le retour de Matra avec sa propre équipe et ses voitures propulsées par des V12. L'équipe de série de March avait d'excellent pilotes sous la forme d'Amon et Siffert. Ferrari semblait bien placé avec la nouvelle 312B, et Ickx revint pour la piloter. BRM reçut le soutien de Yardley et produisit la P153, voiture grandement améliorée.

Brabham n'avait pas gagné depuis le Grand Prix du Canada de 1967, mais il commença l'année par une excellente victoire en Afrique du Sud, avec sa nouvelle BT33. Stewart menait avant de tomber en troisième position derrière la McLaren de Hulme.


A Jarama, Stewart donna à March une victoire dans ce qui n'était que la deuxième course de cette marque. Il était talonné par un Brabham en pleine forme, et malheureusement son moteur se brisa. Brabham fit donc une apparition d'avant-scène à Monaco, en repoussant Rindt dans un combat acharné pour la victoire. Mais l'Australien perdit du terrain au dernier tournant, ce qui permit à Rindt de gagner. Une tragédie se produisit avant la course suivante de Belgique, Bruce McLaren se tuant en testant une voiture CanAm à Goodwood. Il avait été un pilier de la Formule 1 depuis 1959.
Bruce McLAREN

Piers Courage
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: Histoire : et Origines de la F1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum