toute l histoire de michelin

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

aimer vous mes sagas

83% 83% 
[ 10 ]
8% 8% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
8% 8% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 12

default toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Sam 22 Avr 2006 - 10:40

Toute l'histoire de Michelin

apres la dysnatie peugeot,pourquois pas la saga michelin
La grande aventure Michelin commence dans les années 1830 en Auvergne quand deux cousins Aristide Barbier et Edouard Daubrée décident de s’associer.

La femme de l’un d’eux, Elisabeth Daubrée est la nièce d’un savant anglais Mac Intosh qui avait découvert un procédé pour rendre malléable le caoutchouc naturel. Elle a l’idée de confectionner des petites balles en caoutchouc rebondissantes qui sont vendues aux écoles.Puis les deux cousins introduisent le caoutchouc dans la fabrication de pièces pour les machines agricoles qu’ils produisent. L’affaire prospère jusqu’à la mort des fondateurs.

Quelques années plus tard, André et Edouard Michelin, leurs petits enfants, sont appelés à la rescousse de cette entreprise familiale qui est au plus mal.

En 1889, la société prend le nom de "Michelin et Cie", et Edouard en est nommé le gérant.Ni l’un ni l’autre ne connaissent le métier du caoutchouc. André, ingénieur de formation, a monté sa propre entreprise de charpentes métalliques et Edouard, après une licence de droit et l’Ecole des Beaux Arts, a opté pour une carrière artistique.
Bibendum, le légendaire bonhomme aux pneus empilés – ce logo accompagne la marque mondiale Michelin et possède tous les ingrédients pour en faire un mythe: figurine sortant de l’ordinaire, personnalité qui appelle la sympathie. En plus, il a sa propre histoire!

Rares sont les logos au plan mondial à être aussi étroitement associés au développement d’une entreprise comme l’est le Bibendum pour Michelin, ses produits et ses guides.

« Le pneumatique absorbe les obstacles » déclarait André Michelin lors d’une conférence sur le développement tenue à Paris en 1893, pour décrire les avantages de sa découverte. Une année plus tard, lors de l’Exposition Mondiale de Lyon, sur le stand des Frères Michelin : Edouard y découvre une pile de pneus de diverses tailles et s’adressant à André, lui fait remarquer : « S’il avait des bras, il prendrait l’aspect d’un être humain ! » Inspiré par une affiche montrant un gros Bavarois qui savoure sa choppe de bière, accompagné du slogan « nunc est bibendum » (que l’on pourrait traduire par «à votre santé»), André Michelin commande une affiche représentant un bonhomme imposant, fait de pneus et qui lève un trophée rempli de clous et de débris de verre en prononçant les mêmes mots de « nunc est bibendum » : « A votre santé ! Michelin aplanit les obstacles ! »

Le bonhomme Michelin est né et entame sa marche triomphale à travers le monde en tant que porte-drapeau sympathique des progrès de mobilité développés par Michelin.


a suivre j espere que cela vous plairas
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Invité le Sam 22 Avr 2006 - 10:45

J'ai répondu non treheureu
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Sam 22 Avr 2006 - 10:48

fabio83 a écrit:J'ai répondu non treheureu
treheureu sacré fabien va toujours le petit mot pour rire,merci pour le complement
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Nicovrr le Sam 22 Avr 2006 - 11:37

fabio83 a écrit:J'ai répondu non treheureu
pareil treheureu

_________________
407 HDi 136 sport pack rouge profond...
Désolé de ma non présence ces derniers temps
avatar
Nicovrr
Concepteur

Masculin
Nombre de messages : 2684
Age : 48
Localisation : Vancia (69140)
Date d'inscription : 06/06/2005

http://peugeot-407.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Invité le Sam 22 Avr 2006 - 11:41

kif kif !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Invité le Sam 22 Avr 2006 - 11:42

lfx a écrit:kif kif !
moi c'est le Kif Kif du kif kif clin d'oeil
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par SOL95 le Sam 22 Avr 2006 - 12:19

Tant que tu nous fais pas "dynastie" ou "dallas" tu peux y aller mon Célou (enfin pour ce qui me concerne ) bise

SOL95
.

Masculin
Nombre de messages : 4490
Date d'inscription : 08/09/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Invité le Sam 22 Avr 2006 - 17:41

Fais ch*er !

mb. he he
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Sam 22 Avr 2006 - 19:06

Les intuitions créatives partent souvent de l’observation. C’est ainsi que naîtront dans l’esprit d’Edouard Michelin des solutions pour améliorer le quotidien de chacun. En effet, quels progrès seraient accomplis si un cycliste pouvait réparer lui-même les crevaisons de son vélo ! Et quel confort si l’on apportait aux usagers des transports le silence et la souplesse du pneumatique : c’est à partir de ces observations que Michelin invente le premier pneu démontable pour vélo, ancêtre d’une prodigieuse descendance.

Fondateur de la dynastie Michelin, Aristide Barbier, constructeur de machines agricoles.
Avec son cousin Edouard Daubrée, propriétaire d'une sucrecrie en Auvergne, il de lance, en 1832, dans la fabrication d'articles en caoutchouc.
L'histoire raconte que c'est en voyant sa femme, nièce de Charles Macintosh, l'inventeur en 1823 de l'imperméable, jouer avec une balle en caoutchouc qu'Edouard songe à ses nombreuses applications dont la " garniture des roues pour les voitures légères ". Les frères André et Edouard Michelin petits-fils d'Aristide Barbier, fondent Michelin & Cie le 28 mai 1889 et vont mettre à profit les découvertes de l'américain Charles Goodyear (le caoutchouc élastique en 1839), de l'écossais Robert William Thomson (le concept du pneu) et de l'irlandais John Boyd Dunlop ( le pneumatique à valve en 1888).

Dès 1896, Michelin équipe les fiacres parisiens de pneus, pour le bien-être de tous.
Dans les années 1830, le véhicule qui rendra l’homme du vingtième siècle mobile vient d’être inventé : l’automobile. Les frères Michelin croient en cette invention,et sont persuadés que des pneumatiques pourraient amortir les chocs que subissent ces lourds véhicules sur les routes.Pour convaincre les constructeurs, ils se lancent dans la compétition en fabricant eux-mêmes "l’Eclair", première automobile sur pneus. Quelques années plus tard, toutes les voitures sont équipées de pneus. Les très nombreux succès que Michelin va remporter dans les courses les plus prestigieuses, comme la coupe Gordon Bennett, lui permettent d’améliorer les performances de ses pneumatiques, de faire la preuve de leur qualité et contribuent à sa notoriété internationale.

Ce début de 20ème siècle sera marqué par la succession de premières mondiales qui permettront à Michelin de répondre à toutes les attentes et d’apporter des solutions à tous types de transports : le pneu jumelé pour les autocars et l’étonnante idée d’une cinquième roue en acier qui deviendra la roue de secours.

Mais concevoir la voiture de demain ne suffit pas. Dès l’origine, Michelin a le souci des hommes qui conduiront cette aventure. Il faut communiquer avec les automobilistes et les guider.
il faut quand meme preciser,comment cela a commence l histoire du pneus


L'un des problèmes fondamentaux de la locomotion sur route a toujours été celui du contact direct entre la roue et le sol. En effet, avec l'inter position d'organes de suspension complémentaires, entre le véhicule et les roues, il n'est possible d'amortir que les grandes oscillations causées par les aspérités ou les trous de la route tandis que les petites vibrations, dont dépendent essentiellement le confort, le bruit et l'adhérence, sont fonction, pour une grande part, du type de contact qui existe entre la roue et le sol.

Historique



C'est pour cette raison que, lorsqu'au XIXe siècle la circulation sur les routes devint de plus en plus importante, on prit conscience de la nécessité d'améliorer l'efficacité de la roue qui était demeurée presque inchangée depuis son invention, des millénaires auparavant. Le problème le plus important à cette époque, alors que les voitures avaient déjà reçu des systèmes de suspension efficaces et très élaborés, était celui du bruit notable, engendré par le roulement du bandage métallique de renfort de la jante sur le pavage des rues des villes.

Jusqu'alors, l'impossibilité de construire des chaussées parfaitement unies avait conduit à l'adoption de roues de grand diamètre ou du système du rail. Mais la solution définitive devait venir de la réalisation d'un support élastique assurant le contact le plus souple et le plus silencieux avec le sol. Parmi les tentatives faites dans ce sens, on peut signaler la roue élastique équipée d'une jante déformable et de rayons constitués par des ressorts.

Ensuite, on garnit de caoutchouc plein les bandages métalliques des voitures de ville hippomobiles d'un poids modéré. Mais la vraie solution devait venir de l'adoption d'un élément gonflé d'air.

Une paternité difficile à établir

Il est impossible d'affirmer une date précise et de désigner un inventeur du pneumatique, d'autant plus que la conception d'une invention aussi révolutionnaire était forcément subordonnée à la disponibilité des matériaux et des techniques de mise en oeuvre nécessaires à la réalisation d'un élément aussi complexe. Le premier document authentique remonte au 10 décembre 1845, date à laquelle fut déposé en Angleterre par Robert William Thomson le brevet n° 10 990 concernant un dispositif pneumatique applicable aux voitures et appelé " roue à air ".

On ne sait toutefois rien des circonstances de cette invention ni des applications pratiques, et elle n'eut probablement pas de suite.

C'est seulement bien des années plus tard qu'eut lieu la réalisation du premier exemple de roue pneumatique utilisable pratiquement : ce fut l'oeuvre du vétérinaire écossais John Boyd Dunlop.

Celui-ci réalisa, en 1888, sans connaître l'antériorité de Thomson, un bandage pneumatique en adaptant aux roues du tricycle de son jeune fils un tube de caoutchouc rempli d'air sous pression. Ce pneumatique était fragile et fixé à la jante par l'enroulement d'une toile caoutchoutée et collée.

plan.gif (23509 octets)Dunlop breveta son invention qui obtint un succès immédiat dans le domaine du cycle, où les utilisateurs ressentaient davantage la nécessité d'une roue élastique en raison de l'absence de toute suspension.

A partir de ce moment l'évolution fut très rapide : successivement Welch puis Bartlett inventèrent des jantes destinées à retenir le pneu grâce à la pression et à un profil spécial.

En 1891, les Michelin, rachetant un brevet antérieur qu'ils perfectionnèrent, lancèrent le pneumatique démontable et facilement réparable grâce à une chambre à air séparée, et en 1895, bravant l'opinion universelle, ils apportèrent à l'automobilisme naissant une contribution inestimable en munissant leur Peugeot engagée dans Paris-Bordeaux Paris de pneumatiques de 65 mm de section.

Ce fut là le début du succès spectaculaire et définitif du pneumatique dont le perfectionnement alla de pair avec le progrès accéléré de l'automobile.




a......suivre
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Invité le Lun 24 Avr 2006 - 9:44

ben pour moi, sans plus car je ne sais pas lire, me faudrait plus d'images en fait mort de rire . Non, je deconne, je trouve ca vraiment tres bien leche
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Lun 24 Avr 2006 - 16:31

La conquète

De 1906 à 1913, Michelin part à la conquête du monde et s’implante à proximité de tous les grands centres de l’industrie automobile, en Europe et en Amérique du Nord.
Comme il l’avait fait précédemment pour l’automobile, Michelin s’intéresse de près en ce début de siècle à une toute nouvelle invention : l’aviation. Dès lors, de forts liens vont se tisser entre Michelin et l’aéronautique.
En créant le Grand Prix Michelin pour récompenser les aviateurs, Michelin encourage un mode de transport pour lequel il se passionne. La première guerre mondiale éclate et Michelin s’engage dans la fabrication de bombardiers.
En quelques mois, il opère une reconversion industrielle transformant des ateliers de fabrication de pneumatique en ateliers de construction d’avions. Les cent premiers seront offert à l’armée française, et ce sont au total 1884 Bréguet, qui sortiront des usines clermontoise. Ce geste de soutien constitue un bond en avant pour la destinée de l’aviation.

Dès la fin de la première guerre mondiale, Michelin recentre son activité sur le pneumatique. L’expansion de l’entreprise, soutenue par l’essor de l’automobile, est considérable. Michelin s’implante dans le monde entier et acquiert ses propres plantations d’hévéas.


Le pneu doit être constamment perfectionné : résistance à l’usure, légèreté, rapidité sont les clés du confort et de la sécurité. Michelin maintient ses objectifs.Les progrès techniques se succèdent, se traduisant notamment par la mise au point en 1923 du procédé du pneu à basse pression le pneu "Confort" (2,5 bars) puis "confort poids lourd" trois ans plus tard permettant de parcourir 15000 km, remplacés en 1932 par le "superconfort" (1,5 bar de pression) qui double ses capacités.
A la fin des années 1920, Michelin constate des déficits dans les lignes de chemin de fer secondaires, mal desservies par un matériel trop lourd et cher à l’exploitation. Michelin repense les trains, en mettant au point un autorail plus léger, équipé de pneumatiques : la Micheline est née
Après avoir inventé dès 1930 un pneu à chambre incorporée, ancêtre du tubeless, Michelin recherche les solutions les plus concrètes à offrir aux usagers de la route.
En 1934, le "super stop confort" à lamelles répond pour la première fois aux problèmes d’adhésions sur route mouillée
bibendum apparaît aux quatre coins du monde : il participe à toutes les foires et tous les salons, d’Allemagne en Argentine, d’Espagne en Tchécoslovaquie.
Par de remarquables opérations médiatiques qui feront date dans l’histoire de la publicité, Bibendum vient taquiner ses concurrents sur leurs territoires, et avec force et humour emporte la sympathie du plus grand nombre. Grâce à des campagnes publicitaires amusantes et provocantes, Bibendum emporte la sympathie de l’opinion publique et conquiert de nouveaux marchés.
Sur tous les terrains, il répand la bonne nouvelle, distribue ses guides touristiques régionaux, nationaux et internationaux. Dans sa revue créée à Milan, Bibendum relate ses aventures à travers le monde. Espiègle et conquérant, il sait séduire.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Invité le Lun 24 Avr 2006 - 19:49

coucou Celiou

J'aurais bien voté mais le bouton j'adore y'a pas ! sourire

Bon courage
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Lun 24 Avr 2006 - 20:20

bububen a écrit:coucou Celiou

J'aurais bien voté mais le bouton j'adore y'a pas ! sourire

Bon courage

merci bruno je t adore love
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Mar 25 Avr 2006 - 9:51

André Michelin va rapidement se montrer comme un véritable pionnier de la signalisation routière dans laquelle il intervient dès 1908. A son initiative apparaissent en 1910 les plaques “Merci” à deux faces sur lesquelles étaient indiqués le nom des localités, la désignation et le numéro des routes, et des inscriptions de sécurité telles que “Veuillez ralentir” placées à l’entrée de l’agglomération et un “Merci” à la sortie. Sur le panneau figurait le nom du sponsor (en l’occurrence Michelin). Entre 1911 et 1914, ce sont ainsi 30.000 plaques émaillées qui sont offertes et posées gratuitement dans les municipalités de France.





Dès le lendemain de la première guerre mondiale, André Michelin entreprend seul l’étude d’un appareil de signalisation qui regrouperait sur un seul support toutes les indications nécessaires au bon cheminement de l’automobiliste. En ce qui concerne les panneaux indicateurs, André Michelin eut l’idée d’utiliser des plaques de lave émaillée, plus résistantes et inoxydables, avec comme support massif, du béton armé. La borne d’angle naît ainsi en 1918, mais c’est en 1928 et après quatre prototypes différents qu’elle prend sa forme définitive constituée d’un pied plus large au sol et plus fin dans le support du cube de signalisation. Et ce n’est qu’en 1931 que l’emploi de ce signal est officiellement approuvé. En plus des bornes d’angle, Michelin produit et installe jusqu’en 1939 des “poteaux”, “murs” et “panneaux muraux” de signalisation, auxquels s’ajoutent quelques panneaux de danger et de priorité. Tous ces panneaux portent un bandeau indiquant soit le nom du sponsor (Michelin, TCF...) avec parfois un logo, soit le département ou la région d’implantation.
En 1946 paraît une instruction générale sur la signalisation routière qui annule toutes les instructions antérieures. Homogénéité et cohérence sont désormais de rigueur. L’administration refuse toute forme de don pour la signalisation des routes. Michelin continue cependant sa production de panneaux en lave émaillée sur béton armé, mais ils ne portent plus aucune indication publicitaire. L’usage des bornes d’angle va peu à peu être strictement limité “aux intersections peu importantes”. Les plaques disparaissent au profit de “flèches”, murales ou sur pied. Mais à côté fleurissent de très nombreux nouveaux panneaux, aux formes et aux graphismes les plus divers. Jusqu’en 1971, année où Michelin cesse cette production, chaque panneau réglementaire aura sa version sur lave émaillée. (à noter que sur la fin, cette dernière sera remplacée pour certains panneaux par de l’acier émaillé traditionnel).


ps.......merci a michelin,et a d'autres grands hommes pour avoir encore une fois enticiper sur l'etat bien

a ...suivre
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Jeu 27 Avr 2006 - 9:38

Premières cartes : 1910 - 1924

HISTOIRE DE LA CARTE AUTOMOBILE

Le XIXeme siècle connaît une véritable transformation des modes de déplacement.
De nombreuses innovations vont transformer les habitudes des voyageurs, nous rentrons dans l'ère industrielle. Les paysans quittent leur campagne pour alimenter le machinisme naissant. Avant cela les voyages se faisaient par nécessité. A cause de leur lenteur, de leur coût et de l'inconfort, il fallait plus de 20 jours pour traverser la France en malle poste.
Mais en quelques décennies, tout va changer; le train fait son apparition, les transports se réorganisent autour de lui. La nouvelle bourgeoisie découvre le plaisir des voyages d'agrément.
Nous sommes passés du transport animal, au transport mécanique. Ce transport est collectif et reste limité par son réseau, même si celui-ci couvre rapidement l'ensemble des grandes villes du territoire

Omnibus à chevaux et Tramways à chevaux Tramways électriques vers la fin du siècle
Les premiers salons de l'automobile apparaissent : Londres 1896, Francfort 1897, Paris 1898.

Ces deux phénomènes vont entraîner de nouveaux besoins, dont la carte routière automobile fait partie.
Vers 1900 DE DION BOUTON utilise ce support pour sa promotion, avec un talent certain. Le décor qui utilise l'art nouveau est très réussi et le dos des cartes est couvert d'informations et de dessins à destination des clients : modèles de la gamme, moteurs, informations sur la mécanique, adresses des concessions de la marque... Ces cartes sont parmi les meilleures du moment par la qualité de l'impression, du détail et des couleurs.
Dans les premières années du siècle, la marque BLONDEL la ROUGERIE fait aussi son apparition.
Le T.C.F. est très présent, il réalise en plus des productions courantes,
Après quelques essais les cartes Michelin débutent réellement vers 1910.


a ....suivre
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Lun 8 Mai 2006 - 17:33

En 1937 Michelin met au point le "pilote", un pneu pour voitures particulières qui améliore la tenue de route à haute vitesse. Ce pneu deviendra le modèle de tous les pneus "à taille basse" d’aujourd’hui.

A l’aube de la seconde guerre mondiale, la recherche Michelin conçoit le "Metalic" : c’est le premier pneu à réaliser l'union du caoutchouc et du fil d'acier. Pour les véhicules lourds, il résiste beaucoup mieux à l'échauffement et aux fortes charges. C'est une étape capitale pour la mise au point du futur pneumatique Radial.

Face à la pénurie de matières premières, Michelin explore de nouveaux produits de substitution et produit des articles utiles pour la vie quotidienne. Les recherches sur le pneu à structure radiale se poursuivent en secret.


Près de 10 ans après son frère André , Edouard Michelin décède le 25 août 1940, au milieu d’un siècle d’innovations technologiques auquel il aura largement participé.


Dans les années 40, l’aventure du Radial commence : breveté en 1946 et vendu dès 1949, le "pneu X" va s’adapter très vite à tous types de véhicules et assurera à Michelin une avance déterminante sur ses concurrents durant les 30 années suivantes. Le radial est une révolution totale dans le domaine du pneumatique. Sa structure originale assure sécurité et tenue de route, en alliant confort et longévité. Le "pneu X" s’adaptera à d’autres véhicules avec la création de pneus poids lourds Radial.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Mer 10 Mai 2006 - 15:20

Michelin est une des grande entreprise de production française, elle va vouloir, dans les années 1950 s'installer à Bourges, mais la municipalité d'alors va "traîner les pieds" et les patrons auvergnats vont aller dans la banlieue toute proche, à quelques mètres de la limite de la commune de Bourges, mais à Saint Doulchard.

BOURGES NE VEUT PAS DE MICHELIN....

C'est au mois de mars 1950 que des informations de plus en plus précises font état de la venue éventuelle des Usines Michelin à Bourges. C'est un épisode intéressant car une controverse a éclaté sur ce sujet : la ville de Bourges, avec son maire, a-t-elle oui ou non refusé la venue à Bourges d'une usine Michelin, sous le prétexte de rester "entre Berruyers", et de ne pas voir un afflux important d'ouvriers dans la ville ?
Le maire, qui était avant tout un honnête homme, respecté de ses concitoyens, n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait. Dans ce domaine, il estimait que les paysans étaient bien à leur place, dans leur campagne, et il redoutait l'urbanisation sauvage.
André Cothenet s'adresse ainsi à son Conseil Municipal sur ce sujet :

"Le résultat des démarches n'a pas été favorable. Dès que M. le Secrétaire Général a eu connaissance de ce projet, il m'a alerté et m'a soumis une lettre que j'ai adressé à la société Michelin. En réponse, cette firme a fait connaître qu'elle n'avait rien décidé.... Mais qu'elle avait envisagé la construction d'une usine annexe à Clermont-Ferrand, dans un certain nombre de villes et qu'elle examinera les propositions de Bourges".

MICHELIN L'INDUSTRIEL PERSEVERE

Pourtant Michelin n'abandonnera pas la région de Bourges. Avec une persévérance qu'il faut louer, l'industriel clermontois cherchera un lieu d'implantation bien situé, et une région entre Clermont et Paris offre un certain attrait.
Sur le plan industriel et commercial, la demande pour les pneus "Métallic Poids Lourd" s'accroît de manière considérable et il devient nécessaire d'augmenter la production des câbles d'acier.

Michelin cherche toujours un emplacement pour installer une usine, afin de soulager les unités de production de Clermont-Ferrand, lesquelles sont totalement engorgées. De plus, les dirigeants de l'entreprise désirent recruter de la main d'oeuvre nombreuse et peu qualifiée, le département du Cher, touché par la modernisation de l'agriculture, offre des "ruraux" correspondant bien à la demande.

En août 1952, c'est, pour reprendre l'expression des journalistes, "la manne céleste de l'emploi pour l'agglomération berruyère", car un vaste terrain longeant la route d'Orléans sur la commune de Saint-Douchard est en cours d'équipement. Le premier coup de pioche est donné le 20 avril 1952 sur un terrain de culture de 23 hectares au lieu-dit "Le Paradis".
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Ven 12 Mai 2006 - 10:15

En 1965, Michelin présente le"XAs", le premier pneu à sculpture asymétrique destiné aux voitures rapides.

Définitivement indissociable des progrès automobiles, Michelin se distinguera dans toutes les courses, des 24 heures du Mans au Championnat du monde de Formule 1.

Championnat qu’il remporte en 1979, associé à Ferrari.


Avec le lancement du XCA pour camionnettes, du BIB X pour tracteurs agricoles, Michelin souhaite mettre sa technologie de haut niveau mondial au service de tous.


Les années 80 et 90 sont marquées par le développement toujours croissant de nouveaux pôles d'activités. Présent dans le monde entier, Michelin s’attache plus que jamais à offrir au vaste secteur des transports le meilleur de ses découvertes, avec un intérêt tout particulier pour l'environnement.

Le potentiel de recherche atteint un nouveau niveau de technologie, lorsqu'en 1987 Michelin s'équipe d'un supercalculateur Cray. Ainsi les expériences ne font que progresser pour toutes les catégories de pneumatiques.

Résultat de ses recherches sur la diminution de la résistance au roulement du pneu, Michelin invente le "green X", une nouvelle génération de pneus qui permet une réduction des émissions polluantes. De cette découverte, Michelin sortira en 1991, la première gamme Energy.



Avantages: Gain d'énergie, qualité du roulement
Inconvénients: Usure prématurée sur le bas et moyen gamme


...m'a fait opter pour des Michelin Energy… Alors, voici leur histoire. --- La gamme Michelin Energy --- En fait, il serait faux d'indiquer le Michelin Energy comme étant un modèle de pneu, il s'agit en fait d'une gamme composée de trois niveaux. Ce qui est dommage, c'est que les trois niveaux sont très différents, la marque ayant créé la gamme Energy tout simplement car ces pneus sont tous réalisés pour permettre une légère économie d'énergie
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Sam 13 Mai 2006 - 10:20

le saviez vous

Peugeot constructeur automobile français, le siège est à Paris et les bureaux d'étude et de recherche à Vélizy. Le constructeur automobile appartient au groupe PSA Peugeot Citroën qui englobe également Citroën rachetée à Michelin en 1974.

Pierre Michelin : second fils d’Edouard (le co-fondateur de la marque de pneus) est envoyé chez Citroën pour en améliorer la gestion financière. Devenu président en juillet 1935, il se prend au jeu et il s’attache avec succès à corriger les défauts de la Traction. Il trouvera la mort en 1937 dans un accident de la route.

Pierre Boulanger : il accompagne Pierre Michelin comme vice-président, puis lui succède après sa mort. C’est lui qui lancera le projet TPV (Tout Petit Véhicule) qui donnera naissance à la 2 CV. Il dirigera la société jusqu’à sa mort en 1950.

La concurrence avec Louis Renault éclatera en 1933, quand ce dernier l'invitera à visiter sa nouvelle usine. Citroën fera bâtir, en 6 mois, une cathédrale de verre et d'acier pouvant produire 1000 voitures par jour. La PV, surnommée ultérieurement "traction avant" sera produite dans ces installations ultramodernes. Le nouveau système de traction, mis au point par l'ingénieur André Lefebvre, constituera l'une des ruptures technologiques majeures de la production automobile. Les premiers défauts de fabrication de ce modèle, l'endettement colossal et la passion d'André Citroën pour le casino mettront en péril la société.

Michelin, le principal bailleur de fonds
, lancera un immense plan de restructuration qui entraînera la faillite de l'entreprise. Un petit créancier portera plainte pour récupérer ses 60.000 Francs en février 1934. L'entreprise Citroën sera mise en liquidation judiciaire le 21 décembre. Le gouvernement proposera à Michelin de reprendre l'affaire, qui devra sauver l'emploi des 250.000 ouvriers et calmer les 1500 créanciers et milliers de petits porteurs. André Citroën quittera son bureau en 1935. Il décédera six mois plus tard d'un cancer de l'estomac. "Que serions nous devenus sans vous ?" lancera Louis Renault à son pire ennemi, dont le corps était transporté dans un véhicule qui ne portait même pas son nom. La traction permettra à Michelin de déclarer 18 millions de bénéfices en 1936.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Lun 15 Mai 2006 - 10:00

De son côté Bibendum crée la surprise à chaque Tour de France.
De 1973 à 1989, incarné par le cascadeur Philippe Chapuis, il effectue chaque jour le parcours de l’étape, les bras croisés sur sa selle de moto.

Et s’il ravit les adultes par ses exploits tant attendus, Bibendum n’oublie pas les enfants qu’il accompagne sur les plages chaque été.


De nombreux jeux et jouets Michelin à son effigie marqueront plusieurs générations des années 60 à nos jours. Depuis les origines de l’entreprise, Michelin s’est donné pour mission d’être à l’écoute des gens et de trouver les solutions les plus originales et les plus sûres, au-delà de leurs attentes et les accompagne au quotidien tout au long du siècle.
En 1998, Michelin conçoit le procédé "PAX System" qui permet après une crevaison de rouler encore sur une distance de 200 km à 80 km/h.

Grâce à son avance dans l'équipement Génie Civil, Michelin peut équiper le plus gros camion du monde (600 tonnes à pleine charge).
Durant cette période, Michelin a le souci constant d'appliquer ses solutions uniques à l'ensemble des transports.Le premier pneu "X Air" à carcasse radiale pour avion impose ainsi sa supériorité technique face aux pneus croisés conventionnels.
Dans le domaine de la moto, si Michelin se consacre surtout à la compétition, il conçoit également les gammes Super Sport et Grand tourisme.
Michelin innove sur tous les terrains en utilisant la silice pour les pneus de vélo et lance le premier pneu Tubeless pour VTT en 1999.
En tenant compte des conditions de conduite sur tout type de revêtement, du sol mouillé à la glace, Michelin invente pour le roulage hivernalla "lamelle inclinée", et le XM+S 100 est commercialisé à partir de 1982. De nombreux produits verront ensuite le jour, le 4X4 Alpin en 1998, le "XDW Ice Grip" en 2000.

Michelin en France :

Il y a plus de 30 000 personnes qui travaillent pour Michelin en France, soit le quart de l'effectif du Groupe dans le monde.
La France représente une part prépondérante de la production du Groupe. Un pneu produit sur deux est exporté, alors que nos ventes françaises sont le dixième de nos ventes mondiales. Nous fabriquons en France la plupart de notre gamme de produits, du pneu vélo, au pneu génie-civil, en passant par les pneus véhicules de tourisme, camionnette, poids-lourd, métro, avion, agricole, ...
Nos équipes se répartissent pour 60 % dans des activités industrielles. La France regroupe aussi plus de 2 500 chercheurs basés à Ladoux (Clermont-Ferrand) et plus de 1 000 personnes dans les activités Marketing and Sales.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Mer 17 Mai 2006 - 11:14

Edouard Michelin meurt le 25 août 1940. Robert Puiseux, le mari de sa fille Anne, lui succède. Conséquence de l'embargo japonais sur le caoutchouc naturel, Michelin va durant les années noires, fabriquer des landaus pour enfant, des semelles, des imperméables, des jouets et la très célèbre " remorque Michelin ", Mais la société prépare dans le plus grand secret le pneu qui va révolutionner la conduite automobile durant les Trente glorieuses: le Radial.

" Jusqu'alors, le pneu conventionnel ou " diagonal " était constitué de nappes empilées les unes sur les autres en diagonal ", explique Isabelle Sauret. Découverte révolutionnaire de Marius Mignol, entré chez Michelin comme ouvrier typographe et devenu ingénieur. Son principe: dissocier le fonctionnement de la bande de roulement de celui des flancs. Ces derniers deviennent des amortisseurs quand la bande de roulement reste sur la route. Et l'inventeur de créer un pneu avec une nappe radiale en rayon. Déposé en 1946, le brevet. entre dans la légende en 1948 sous le nom du pneu " X" (" X " car les nappes sont croisées). Grâce à ce pneu révolutionnaire, le kilométrage est triplé et la " tenue de route nettement améliorée !

Et quel meilleur terrain que la compétition pour prouver l'excellence de ce pneu. Pierre Dupasquier se souvient : " A ses débuts, le pneu X décrochait en virage et était fragile aux flancs. Mais il décrochait aussi bien de l'avant avec une 203 Peugeot que de l'arrière avec la Dauphine! La voiture avait donc certainement une part de responsabilité.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Ven 19 Mai 2006 - 9:32

Pour revenir dans le monde des Vingt-Quatre Heures du Mans avec Renault et Didier Pironi, puis Mercedes avec Jean-Louis Schlesser champion du monde pilote et constructeur en 1989, l'année où le groupe rachète en 1989 la deuxième manufacture de pneus aux Etats: Unis et la cinquième du monde : Uniroyal Goodrich. Michelin sera également numéro un aux Vingt quatre heures du Mans en 1992 et 1993 avec Peugeot et Jean Todt. C'est au milieu des années soixante-dix que Michelin plonge dans l'univers de la moto: le Radial finit par s'imposer en 1985 avec Freddie Spencer sur Honda 500 cm3.
De 1974 à 1998, Michelin totalise pas moins de 59 titres de Champion du monde dans toutes les cylindrées, de la 125 à la 500 cm3. Mais également six titres de Champion du monde en Superbike depuis Honda en 1988, onze titres de Champion du monde en endurance moto remportés avec Honda et Suzuki de 1980 à 1998 et dix-sept titres de Champion du monde en Trial de 1981 à 1998. Invaincu depuis douze ans sur les pistes du Paris-Dakar dans l'ensemble des catégories (auto, moto et camion), Michelin apporte la sécurité aux motos grâce à son Bib- mousse qui permet aux pilotes de rallier les étapes sans souci de crevaison.
Et le vélo ? Avec le pneu Axial, Michelin remporte le Paris-Roubaix 1997. Il est également en 1998, avec le pneu Wildgripper, champion du monde de descente VTT avec Anne- Caroline Chausson et Nicolas Vouilloz. Si Michelin est présent dans toutes les disciplines (excepté le karting) et dans tous les pays du monde, ce n'est pas tant pour gagner que pour accompagner ses partenaires constructeurs. Dernière-née des innovations, le Pax System (pneu à accrochage vertical) qui va, comme le Radial, révolutionner la conduite. ( Pneu indéjantable, il permet, entre autre, la mobilité sur 200 km après crevaison.. Et le volume occupé par le 1 pneu dans la voiture est réduit car la roue de secours n'est plus nécessaire.
Une innovation qui permet de "battre le pneu Michelin de l'année précédente", un principe fixé par Edouard Michelin en... 1919.
Pour revenir dans le monde des Vingt-Quatre Heures du Mans avec Renault et Didier Pironi, puis Mercedes avec Jean-Louis Schlesser champion du monde pilote et constructeur en 1989, l'année où le groupe rachète en 1989 la deuxième manufacture de pneus aux Etats: Unis et la cinquième du monde : Uniroyal Goodrich. Michelin sera également numéro un aux Vingt quatre heures du Mans en 1992 et 1993 avec Peugeot et Jean Todt. C'est au milieu des années soixante-dix que Michelin plonge dans l'univers de la moto: le Radial finit par s'imposer en 1985 avec Freddie Spencer sur Honda 500 cm3.

Grâce à son avance dans l'équipement Génie Civil, Michelin peut équiper le plus gros camion du monde (600 tonnes à pleine charge).
Durant cette période, Michelin a le souci constant d'appliquer ses solutions uniques à l'ensemble des transports.Le premier pneu "X Air" à carcasse radiale pour avion impose ainsi sa supériorité technique face aux pneus croisés conventionnels.
Dans le domaine de la moto, si Michelin se consacre surtout à la compétition, il conçoit également les gammes Super Sport et Grand tourisme.
Michelin innove sur tous les terrains en utilisant la silice pour les pneus de vélo et lance le premier pneu Tubeless pour VTT en 1999.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Invité le Ven 19 Mai 2006 - 10:08

une ptite paranthese, ne m'en veut pas mon celou, mais je voulais vous presenter le plus gros camion du monde (ca change de nos voitures et ca me passionne enormement), donc voila les tombereaux evoluants dans les mines:



et voila la bete des betes, le plus gros existant sur le marche:
T 282 B
Classe de charge utile 360 t
Puissance moteur 2 013 - 2 722 kW
Poids maximum en ordre de marche 592 t
Vitesse de déplacement max: 64 km/h



et voila, fin de ma paranthese tire la langue
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Ven 19 Mai 2006 - 10:35

BIKLAKAK a écrit:une ptite paranthese, ne m'en veut pas mon celou, mais je voulais vous presenter le plus gros camion du monde (ca change de nos voitures et ca me passionne enormement), donc voila les tombereaux evoluants dans les mines:



et voila la bete des betes, le plus gros existant sur le marche:
T 282 B
Classe de charge utile 360 t
Puissance moteur 2 013 - 2 722 kW
Poids maximum en ordre de marche 592 t
Vitesse de déplacement max: 64 km/h



et voila, fin de ma paranthese tire la langue

tu derenge pas ludo au contraire ils doivent avoir des pneus michelin ses angins mort de rire
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par wind13 le Sam 20 Mai 2006 - 11:18



En tenant compte des conditions de conduite sur tout type de revêtement, du sol mouillé à la glace, Michelin invente pour le roulage hivernalla "lamelle inclinée", et le XM+S 100 est commercialisé à partir de 1982. De nombreux produits verront ensuite le jour, le 4X4 Alpin en 1998, le "XDW Ice Grip" en 2000.

Pour le Poids Lourd, Michelin lance un pneu révolutionnaire : le X-One
, qui permet de remplacer les montes en jumelé par un seul pneu extra large. Cette solution apporte des bénéfices sensibles en poids et en encombrement.

Parce qu’il a depuis toujours été attentif à l’évolution et à la diversité des moyens de transport, à la sécurité et au confort des hommes, Michelin gagne aujourd’hui le pari de réaliser le meilleur de sa technologie, du simple vélo aux Airbus A380, du Concorde à la navette spatiale de la NASA.



Un nouveau siècle commence et l’aventure continue[/b]. Dans la suite logique des cartes routières et des guides touristiques dont Michelin était le pionnier, l’entreprise devient grâce à Internet le créateur de la plus riche base de données routières en ligne avec www.viamichelin.com. Le site présente toutes les applications des nouvelles technologies pour de multiples services et conseils offerts aux usagers de la route.

Ce début de nouveau millénaire marque la consécration de Bibendum, élu "meilleur logo du monde". Comme Bibendum était né d'un empilement de pneus sur un stand d'exposition en 1894, il a grandi à travers le monde entier et a adopté les coutumes de chaque pays traversé. Cette silhouette a désormais une famille et se porte mieux que jamais. Il est compris de tous et continue de représenter, avec humour et bonhomie, la marque d'une grande entreprise.

fin
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: toute l histoire de michelin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum