la saga : rolls royce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sondage la saga : rolls royce

Message par wind13 le Lun 26 Mar 2007 - 16:12

Rolls-Royce
La plus prestigieuse des marques britanniques
Le logo........Un graphique avec un simple double R pour symboliser l’alliance des deux fondateurs Charles Rolls et Henry Royce. D’abord imprimé en rouge, il passa ensuite en noir après la disparition de Charles Rolls.


Les chemins de Charles Rolls et de Henry Royce n’avaient, a priori, aucune bonne raison de se croiser. Le premier, personnage flamboyant de l’Angleterre victorienne, était jeune, noble, riche et déjà célèbre. Le second, austère, vieilli par les épreuves, se définissait lui-même comme un modeste mécanicien. De cette improbable rencontre allait naître la plus prestigieuse des marques britanniques.

L’aristo et le mécano
Nous sommes en 1903, Charles Rolls, vient de se lancer dans le commerce automobile. Le troisième fils de Lord Llanganock, n’a pourtant rien d’un garagiste, même s’il possède un sens aigu de la mécanique. Son magasin compte parmi les établissements les plus luxueux de Picadilly et sa clientèle se compose en grande majorité d’aristocrates. Ses affaires sont vite florissantes mais en bon Britannique, il se désespère de ne vendre que des voitures importées, françaises pour la plupart (Mors, Peugeot, Panhard, etc.).

Rolls-Royce dès l’automne 1904г.

C’est par l’intermédiaire de Henry Edmunds, membre fondateur comme lui du Royal Automobile Club, qu’il va rencontrer Henry Royce. Après avoir vécu une jeunesse digne d’un roman de Dickens, ce dernier est devenu ingénieur électricien en parvenant à trouver la volonté de prendre des cours du soir. A 41 ans, cet autodidacte est à la tête d’une petite société de matériel électrique.

Il travaille toujours seize heures par jour et ne s’accorde, pour seul luxe, que quelques évasions au volant de son automobile. Lassé par les caprices de sa monture, il a décidé de fabriquer sa propre voiture, qui se distingue vite par la qualité de sa fabrication et son silence d’utilisation. Après un essai du prototype, Rolls, emballé, s’engage à vendre dans son magasin de Londres, toutes les voitures que Royce pourra produire.
Rolls-Royce 10HP 1904 г.
Ce dernier lance aussitôt la fabrication de seize voitures qui seront produites sous le nom de Rolls-Royce dès l’automne 1904. La création de la société Rolls-Royce, fusion des deux firmes, n’intervient que deux ans plus tard, officialisant la remarquable association de deux hommes vraiment complémentaires : Rolls le vendeur qui use de toutes ses relations auprès des grands du Royaume et Royce, l’homme de l’ombre, obsédé par la qualité, metteur au point génial et maniaque, qui n’hésite jamais à travailler jusqu’à l’épuisement pour atteindre l’impossible perfection. Leur méthode de fabrication en fait les voitures les plus chères, mais aussi les meilleures du monde. Cette marque d’élite, qui ne ressemble à aucune autre, impose un respect universel dès 1910 et rachète Bentley en 1931.

Près d’un siècle plus tard, les Rolls-Royce imposent toujours le respect car elles ont su évoluer et se doter de tous les perfectionnements technologiques sans jamais perdre leur identité.
Reste simplement à souhaiter que BMW, le nouveau propriétaire à partir de 2002, ne cède pas à la tentation d’uniformiser son haut de gamme avec les prestigieuses "ladies".

a suivre............
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par Invité le Lun 26 Mar 2007 - 16:48

tout simplement bravo 1 un peu de lecture !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Mar 27 Mar 2007 - 8:29


HP 15
(1904-1905)

Seulement six exemples de la HP de Rolls Royce 15 ont été accomplis.
Les trois problèmes développés par moteur de cylindre et n'ont pas fonctionné sans à-coup,
problèmes aggravés par le travail supplémentaire provoqué par le fait que le moteur n'a pas
partager la disposition standard d'autres modèles. En outre, choisir les cylindres de fonte et l'a
le carter de vilebrequin particulièrement conçu a mené aux coûts élevés pour l'outillage. Pas avant
l'été de 1905 était livrer la première HP de Rolls Royce 15 prête pour la livraison.

La Rolls-Royce 20HP fut produite en 40 exemplaires mais seulement deux exemplaires existent encore de nos jours, dont un se trouvant actuellement au Canada. Moteur de 4118cc, 4 cylindres en ligne, refroidi par eau.

La Rolls-Royce 30HP dispose d'un châssis agrandi de celui de la Rolls-Royce 20HP. Construite en 37 exemplaires, une seule a miraculeusement survécue et a du être entièrement restaurée après avoir été découverte en triste état dans la savane australienne. C'est Stanley Sears, le grand collectionneur de Rolls-Royce, qui s'est chargé de la restauration de cette unique survivante RR 30HP. La 30HP dispose d'un moteur 6 cylindres en ligne, refroidi par eau et d'une cylindrée de 6177cc.

Les V8 n'eurent aucun acheteur. Le moteur était dissimulé dans le véhicule ce qui permis d'éliminer le capot, ce qui ne fut pas apprécié des clients qui y voyaient un étrange véhicule qui ressemblait aux automobiles de 20 ans en arrière. Construites en 3 exemplaires, aucune n'a survécu. Les V8 (1905) et la V8 Legalimit (1906) disposent d'un moteur 8 cylindres en V, refroidi par eau et d'une cylindrée de 3541cc.

1907





ROLLS ROYCE SILVER GHOST : "Le fantôme d'argent"






Née en 1907, la Silver Ghost va établir la réputation de Rolls-Royce au niveau planétaire. Elle doit son nom à son incroyable silence d'utilisation-elle glisse dans l'air tel un fantôme- mais aussi à la décoration spécifique-carrosserie en aluminium et accessoires en argent- réservée au modèle de démonstration. La Silver Ghost s'impose comme le modèle le plus abouti conçu par Henry Royce. Obsédé par la qualité, la précision de l'usinage, ce dernier accorde un soin manique à chaque détail au point de traquer le moindre bruit parasite avec un stéthoscope! Dans un univers peuplé alors de tacots pétaradants et capricieux, la robustesse et le silence des Rolls-Royce sont proprement ahurissants. Ainsi, quelques décennies plus tard et affichant des centaines de milliers de kilomètres au compteur sans autre entretien que de fréquents graissages, des Silver Ghost pouvaient offrir des prestations identiques ou parfois supérieures à celles de certaines voitures neuves.


Dernière édition par le Mar 27 Mar 2007 - 14:03, édité 1 fois
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par Invité le Mar 27 Mar 2007 - 10:13

coucou Celou
Tu n'aurais pas oublié quelques mots dans le 1° paragraphe, j'ai rien compris quoi . On dirait une traduction google treheureu
Merci encore pour le plaisir que tu nous donne.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Mar 27 Mar 2007 - 11:06

bububen a écrit:coucou Celou
Tu n'aurais pas oublié quelques mots dans le 1° paragraphe, j'ai rien compris quoi . On dirait une traduction google treheureu
Merci encore pour le plaisir que tu nous donne.



ps) excuser par moment le mauvais sens d une phrase ,mais les document que je trouve sont souvant en anglais donc comme tu dit bruno On dirait une traduction google ; et oui certains documents sont anglais ,donc je les traduit bien bien vus et merci
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Mer 28 Mar 2007 - 20:15


Rolls-Royce 20 H.P., 1905 a 1908 fut produite en 40 exemplaires mais seulement deux exemplaires existent encore de nos jours, dont un se trouvant actuellement au Canada. Moteur de 4118cc, 4 cylindres en ligne, refroidi par eau.

Rolls-Royce 30 HPfut produite en 37 exemplaires mais seulement un exemplaire existe encore de nos jours. Moteur de 6117cc, 6 cylindres en ligne, refroidi par eau.


V8 et Legalimit de 1905 à 1906 :

La Rolls-Royce V8 et Legalimit fut produite en seulement 3 exemplaires, tous détruits. Moteur de 3.541cc, 8 cylindres en V, refroidi par eau.

40/50hp Silver Ghost1907 - 1925

La première gamme Rolls-Royce (10, 15, 20 et 30 HP) est présentée au Salon de Paris.
Le chef-d'œuvre
Mais la véritable consécration pour Rolls-Royce s'est produite en 1906 après le dévoilement au Salon de Londres du nouveau châssis de la future 40/50 HP. La nouvelle venue est sortie de l'usine en mars 1907. Habillée d'une superbe carrosserie en aluminium, la 13ème voiture de la série s'inscrivait dans l'histoire de l'automobile en parcourant 15 000 milles entre le 1er juillet et le 8 août 1907 sans aucune panne mécanique. À l'issue de cette épreuve dûment homologuée par le Royal Automobile Club, la Rolls-Royce 40/50 HP recevra le titre de "meilleure voiture au monde" et le surnom de Silver Ghost, le fantôme d'argent, qui évoque l'incroyable silence de fonctionnement du moteur de cette belle à la robe d'aluminium poli et aux accessoires soigneusement nickelés.

L'appellation Silver Ghost sera accolée à toutes les Rolls-Royce 40/50 HP, soit un total de 6 220 exemplaires propulsés par un moteur six cylindres en ligne de 7 litres, porté à 7,4 litres en 1910.
C'est aussi en 1910, le 12 juillet, que Charles Rolls a trouvé la mort lors d'une démonstration aérienne à Bournemouth. Il avait 33 ans.


Malgré la disparition de son flamboyant associé, Henry Royce a poursuivi son travail et s'est consacré à la production d'une Rolls-Royce plus " abordable ". C'est la Twenty ou 20 HP, animée par un moteur six cylindres de 3,1 litres. Au total, 2890 "petites" Rolls-Royce seront ainsi construites.

Rolls Royce Silver Ghost
la Twenty 6 cyl 1922

L'inflation de la Première Guerre conduisit Rolls-Royce à abandonner sa politique de modèle unique en 1922, et à mettre sur le marché la Twenty 6 cyl, soupapes en-tête, 3,1 l, avec boîte à 3 vitesses, et changement de vitesse central. Les supporters enthousiastes de Rolls-Royce considèrent cette voiture comme une hérésie, mais c'était une excellente voiture, quoiqu'un peu lente, qui avait conservé toutes les qualités traditionnelles de la firme ; près de 3000 furent fabriquées jusqu'en 1929. En 1925, elle fut équipée d'une boite à 4 vitesses, d'un changement de vitesse à droite, et des servofreins de la Ghost sur les 4 roues. La Ghost fut retirée cette année-là du marché en faveur de la Phantom I


Dernière édition par le Sam 31 Mar 2007 - 14:05, édité 1 fois
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Ven 30 Mar 2007 - 9:52

Incursion en Amérique

Soucieux d'approvisionner le marché important d'Amérique, Royce a fondé la Rolls-Royce of America en 1919. L'usine située à Springfield, au Massachusetts, a construit entre 1920 et 1931 la 40/50 Silver Ghost, puis la New Phantom. À cause de leur rareté (1700 voitures produites) et de certaines particularités exclusives, les Silver Ghost américaines étaient très prisées. À ce propos, précisons que la Silver Ghost a fait place en 1926 à la New Phantom, rebaptisée plus tard Phantom I, suivie en 1929 de la Phantom II, montée sur un tout nouveau châssis.

Toujours en 1929, la Twenty a fait place à la 20/25. Entre-temps, Walter Owen Bentley, un ingénieur ferroviaire qui produisait des moteurs rotatifs pour l'aviation, s'est lancé dans le monde de l'automobile en construisant dès 1919 une voiture propulsée par un redoutable moteur 3 litres muni de pistons en aluminium, d'un arbre à cames en tête et de quatre soupapes par cylindre. La Bentley Three Litre s'est taillée une réputation enviable en sport automobile, notamment à la suite d'une victoire mémorable aux 24 heures du Mans, en1924. Quatre autres victoires au Mans ont suivi. Les prouesses des "Bentley Boys" sont inscrites en lettres d'or dans le palmarès de l'épreuve mancelle.


1929 Rolls-Royce Phantom I Brewster Trouville Springfield

'Rolls Royce Phantom - 1928'

Rolls-Royce Phantom I, 1926,110SC Limousine

Malheureusement pour W.O. (surnom que lui donnaient ses amis), la crise financière de 1929 l'a acculé à la faillite. En 1931, Rolls-Royce s'est porté acquéreur de Bentley. Bentley vivra ainsi sous l'aile de Rolls-Royce sans jamais exploiter le potentiel sportif qui aurait pu, selon certains, en faire le Ferrari britannique.

Rolls-Royce racheta Bentley Motors en novembre 1931 et embaucha WO à la fonction d'ingénieur de développement. Ce dernier se vit ensuite offrir un poste chez Lagonda en 1935, année où la marque remportait Le Mans. Il créa alors un moteur 12 cylindres en V, avant d'offrir ses services à Aston Martin et Armstrong Siddeley, puis de prendre sa retraite. WO Bentley est décédé en 1971.

1919 : Walter Owen Bentley fonde la Bentley Motors Ltd.

Walter Owen Bentley

1924 : première victoire aux 24 Heures du Mans ; Bentley gagnera encore en 1927/28/29/30.

1931 : liquidation financière de la société et rachat par Bentley.

1933 : commercialisation de la première Bentley à moteur Rolls-Royce.

1935 : W.O. Bentley quitte la société.

1959 : les Bentley adoptent un nouveau moteur V8 en aluminium et disposent d’une transmission automatique en série.

1965 : introduction dans la gamme des châssis monocoques, de freins à disques sur les quatre roues et de suspensions à roues indépendantes.

1971 : décès de W.O. Bentley.

1998 : rachat par le groupe VW-Audi.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Sam 31 Mar 2007 - 14:02

Fantôme II, 1931, #AJS250 de Rolls Royce. D'une série spéciale de châssis d'entraînement de main gauche especialliy pour le marché américain est cet II fantôme avec un corps de Brewster
Rolls-Royce Phantom II /Phantom II Continental
(1929 - 1936)


Fantôme II Continental, 1933, 7MW,de Rolls Royce


Fantôme II Continental, 1930, 48GX,


Fantôme argenté de Rolls Royce
(Fait aux Etats-Unis, 1921 - 1926)


Données techniques :
moteur intégré de 6 cylindres dans deux groupes de trois, sidevalve, course refroidie à l'eau, de l'alésage X 1/2 x 4 3/4 po, capacité allumage de 7.428 cc, d'enroulement et de magnéto ; type embrayage de cône ; boîte de vitesse de 4 vitesses (de 1925 boîte de vitesse de 3 vitesses) ; commande finale biseautée en spirale, suspension par les ressorts avant semi-finale-elliptiques, arrière en porte-à-faux ; empattement 144 dedans ou 150 1/2 po ; pneus 33 x 5 sur 23 dans les jantes (plus tard 33 x 6.75 sur 21 dans les jantes ont suivi de 7.00 x de 20 sur 20 dans les jantes) ; freins de roue arrière.

1933 : Henry Royce décède le 22 avril à l'âge de 70 ans. Le logo Rolls-Royce avec un simple double R pour symboliser l’alliance des deux fondateurs Charles Rolls et Henry Royce imprimé en rouge est alors imprimé en noir pour marquer la disparition de son dernier fondateur.


The spirit of Ecstasy

L'esprit d'extase (The spirit of Ecstasy en anglais) est une célèbre statuette mascotte de la marque automobile Rolls-Royce, crée en 1911 par le célèbre sculpteur Anglais de l'époque Charles Sykes pour enjoliver tous les bouchons de radiateur de la marque.

En 1911 Lord Montagu de Beaulieu, un fan de la marque automobile Rolls-Royce, présente à Henri Royce (Charles Rolls est décédé accidentellement dans un meeting aérien l'année précédente en 1910) le célèbre sculpteur Anglais de l'époque Charles Sykes.

Ce dernier sculpte la célèbre statuette mascotte de la marque " The spirit of Ecstasy " (" l'esprit d'extase " : sensation ressentie au volant d'une Rolls-Royce) ou de Flying Lady (la femme volante) pour enjoliver tout les bouchons de radiateur de la marque depuis cette date.

" l'esprit d'extase ", sensation ressentie au volant d'une Rolls-Royce
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par Invité le Sam 31 Mar 2007 - 14:19

j'ai une rolls royce de marque pocher, a donné, a finir de monter, les souris ce sont charger de la notice, si ca interresse qqun avant que ca parte a la benne!!!


miniature a l'echelle 1/8



celle la en noire
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par serval le Sam 31 Mar 2007 - 22:39

Si j'avais beaucoup d'argent, c'est celle là que j'aimerais avoir.

serval
Habitué

Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 49
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 07/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Mar 3 Avr 2007 - 13:42

1929/1936 : Phantom II

Rolls-Royce Phantom II Sedanca de Ville 1934

1934 Rolls-Royce
20 25 Drophead Coupe


Rolls-Royce Phantom II
Continental


Rolls-Royce Phantom II Continental, 1933,


1935 Rolls Royce Phantom II For Hire

1927 Rolls Royce Phantom II

avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Jeu 5 Avr 2007 - 19:13

1935-1939 Rolls-Royce Phantom III


Rolls Royce Phantom III Vesters & Meirinck Coupe

Rolls-Royce Phantom III - Black - Front Angle

1937 Rolls-Royce Phantom III by Hooper

Rolls-Royce Wraith, 1939, H.J. Mulliner Saloon.

Rolls-Royce Wraith, 1939, Hooper Limousine.

Rolls-Royce Phantom III
Aero Coupe


1936 Bentley
Sports Saloon


1935 Rolls Royce
Windovers
Limousine de Ville


1938 Rolls-Royce Phantom III Sedanca de Ville by Inskip

1939 Rolls-Royce Phantom III Labourdette drophead.


1937 Rolls-Royce 40/50HP Phantom III
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Mar 24 Avr 2007 - 20:54

Rolls-Royce Wraith

La Rolls-Royce Wraith 1938


La Rolls-Royce Wraith fut fabriquée pendant seulement deux ans (1938 et 1939) pour un total de 491 véhicules. Environ 420 existent encore ce qui fait de ce modèle le véhicule ayant le meilleur taux de conservation. A cette époque, on achetait le châssis puis ensuite on choisissait un carrossier. Dans ce cas ci, Mulliner a installé un modèle "razor edge". De l'aluminium recouvre un châssis en bois de frêne. La Wraith est très évoluée pour l'époque. Elle pèse près de deux tonnes.
Le moteur six cylindres de 4247 cc est de type "cross flow" (l'admission est d'un coté, l'échappement de l'autre). La transmission a quatre vitesses synchronisées sauf la première, les roues avant sont à suspension indépendante et la dureté des amortisseurs est ajustable. L'avance à l'allumage est automatique, les crics hydrauliques sont intégrés au châssis, la lubrification des éléments mobiles est centralisée (Bijur) et il y a un genre de "cruise control". Sur autoroute actuellement on maintient une vitesse de croisière de 100 km/h environ.


avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Lun 7 Mai 2007 - 13:35

Rolls-Royce Silver Wraith

1947 Rolls Royce Silver Wraith Sedanca de Ville


1954 ROLLS-ROYCE
Silver Wraith I All-Weather Cabriolet


Rolls-Royce Silver Wraith, 1953,
Limousine von Hooper


1952 Rolls-Royce Silver Wraith

RollsRoyceSilverWraight 1955




avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Jeu 10 Mai 2007 - 21:03

# 1949-1955 Rolls-Royce Silver Dawn

La Rolls Royce Silver Dawn commercialisée à partir de 1949 partageait la mê-
me carrosserie que la Mark VI. Outre les performances un peu plus élevées
des Bentley, seule la calandre, des pare chocs plus épais, et quelques badges
différenciaient les deux modèles.

Mais en cette période d'après guerre, le prestige de Rolls Royce dépassait
largement la petite notoriété de Bentley sur de nombreux marchés, notamment
aux Etats Unis. La firme britannique se devait de tenir compte de cette parti-
cularité, afin de profiter pleinement du potentiel du plus grand marché mondial.

Bentley,

Rolls Royce Silver Dawn



avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Lun 21 Mai 2007 - 18:09

Rolls-Royce Phantom IV

1950-1955



Phantom IV 1951
H.J. Mulliner
Chassis von Phantom III


Rolls-Royce Phantom IV, 1952,
Cabriolet




La Rolls Royce la plus exclusive était jamais la livraison du fantôme IV. de rr strictement aux chefs d'Etat et les membres de régner les familles royales ont limité la production à l'de seules 18 voitures - dont la voiture expérimentale plus tard a été réduite au produit. Le moteur intégré puissant de 8 cylindres étant adapté dans un Wraith argenté renforcé et rallongé encadrer la voiture était capable de l'exécution du pas de marche aux occasions cérémonieuses à une vitesse supérieure au-dessus de ce que la plupart des voitures de sport de ce temps pourraient offrir. Excepté un corps par la société française de Franay l'IVs fantôme a reçu le coachwork de H.J. Mulliner ou de Hooper.

Données techniques :
moteur intégré de 8 cylindres ; bloc-cylindres de fer de fonte, course de l'alésage X 88.9 x 114.3 millimètres (3 1/2 x 4 1/2 dedans), capacité 5.675 cc ; culasse d'alliage d'aluminium, carburateur de Stromberg ; embrayage sec simple de plat, boîte de vitesse de 4 vitesses (de 1954 norme automatique de boîte de vitesse de 4 vitesses) ; commande finale biseautée hypoïde ; suspension avant indépendante avec des ressorts hélicoïdaux, ressorts arrière semi-finale-elliptiques ; les freins à tambour servo-ont aidé ; empattement 3.683 millimètre (145 dedans) ; taille 8.00 x 17 de pneu

Fantôme IV, 1954, Landaulette de Rolls Royce de Hooper juste aprés l'accomplissement. Rolls Royce avait maintenu cette voiture pour l'usage exclusif des Anglais souveraine. En 1959 où elle a été par la suite achetée par le royal miaule.
'IV fantôme était le modèle de Rolls Royce le plus exclusif jamais établi. Juste 18 ont été faits entre 1949 et 1956, exclusivement pour la redevance et les chefs d'Etat. C'est la seule automobile de Rolls Royce à équiper d'un moteur straight-8.

Le premier fantôme IV a été possédé par princesse Elizabeth, pour aller bien plus tard à la Reine Elizabeth II du Royaume-Uni. L'achat a reflété un éloigner de la préférence royale traditionnelle pour des automobiles de Daimler, qui était de continuer jusqu'à la livraison d'un Bentley adapté aux besoins du client en 2002.

Cette première voiture, qui est devenue une voiture d'état sur son accession au trône en 1952 et reste toujours dans le royal miaule à ce jour, plus tard a été complétée par un modèle semblable avec un corps de landaulette (depuis retiré).

D'autres propriétaires ont inclus princesse Margaret et le Général Franco de l'Espagne, dont les deux ont adapté des voitures aux besoins du client sont toujours dans le service cérémonieux avec le Roi Juan Carlos.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Mar 29 Mai 2007 - 17:29

Rolls-Royce Silver Cloud 1955-1966


SILVER- CLOUD I



SILVER-CLOUD II





SILVER-CLOUD COUPE




SILVER-CLOUD III



1964 Rolls-Royce Silver Cloud III by




1965 Rolls-Royce Phantom V Limousine
Formerly owned by the Beatles




La conception change des phares duels inclus et une ligne avant inférieure d'aile/capot quand la version standard du nuage argenté III de Rolls Royce a été dévoilée vers la fin de 1962. Pour la première fois ces coupès élancés de tête de baisse et exclusivité non décapotable de coupés jusqu'ici au Bentley continental étaient également disponibles sur le châssis argenté du nuage III. Des freins à tambour ont été toujours utilisés par l'usine et ont été regardés au moment obliquement près quelques critiques, qui ont précisé trop qu'une voiture avec le châssis séparé et le coachwork attaché à l'aide des boulons et des vis pourraient être énoncés comme après avoir été perdu le contact avec le développement moderne. Les acheteurs éventuels n'ont pas partagé cette opinion de tout coeur et en fait satisfaire la demande par série spéciale de châssis a été bien produit dans l'année 1966 - bien que l'ombre argentée de Rolls Royce de successeur avait été lancée en 1965.

Rolls Royce Silver Cloud MK1 Hearse FUNERAL




1959 Rolls-Royce Silver Cloud Estate Car




rolls-royce silver III cabriolet

avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Lun 4 Juin 2007 - 20:53

Rolls-Royce Phantom V 1959-1968

Phantom V (1959)*

Rolls-Royce Phantom V, 1961


1962 Phantom V Limousine

1963 ROLLS-ROYCE PHANTOM V

1967 Rolls Royce
Phantom V Limousine

avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Ven 15 Juin 2007 - 21:01

Rolls-Royce Phantom VI....1968-1990

La Phantom V (puis la Phantom VI) était la voiture « de série » la plus chère du monde, malgré une conception qu’on pourrait qualifier de rétrograde: châssis séparé, essieu rigide à l’arrière, freins à tambours, etc... Elle ne reçu l’air conditionné en série qu’en 1968. La Phantom VI innova en 1971 avec une climatisation séparée avant/arrière. Limousine des stars, des milliardaires et des têtes couronnées, ce dinosaure sur roues vaut, par son confort, des voitures de conception plus récentes. L’aménagement intérieur est si luxueux que l’on se croit vraiment dans un salon roulant. Ces véhicules se font rares.


voici quelques phantom VI



avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par wind13 le Jeu 5 Juil 2007 - 11:51

Rolls-Royce Silver Shadow

1965 à 1980.
Petite révolution avec la Silver Shadow présentée à l’automne 1965. Moins haute que les Silver Cloud (1,51m), elle adopte une ligne au goût du jour et surtout des solutions techniques modernes: carrosserie monocoque, boîte automatique à commande électrique, suspension à quatre roues indépendantes... Le confort progresse, le freinage et la facilité de conduite également. Ce n’est pas encore de la grande série, mais sa réalisation ne relève plus entièrement de l’artisanat. Changement d’époque donc, mais reste le cuir Connoly et les épaisses moquettes Wilton.

Rolls Royce d'occasionA partir de 1969, une version à empattement long dénommée LWB est proposée. Enfin, on est à l’aise à l’arrière (à consommer avec chauffeur). Elle adopte par la suite la climatisation séparée de la Phantom VI.

1966

1974


1979


1980
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 69
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

sondage Re: la saga : rolls royce

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum