l époque de l auroradio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default l époque de l auroradio

Message par wind13 le Lun 12 Mar 2007 - 9:48

un petit clin d'oeil a l'autoradio ancien
On considère le physicien italien Guglielmo Marconi (1874-1937) comme le "père de la radio". Il a su utiliser les découvertes de ses précurseurs: Alessandro Volta (1745-1827), James Clerk Maxwell (1831-1979), Heinrich Hertz (1857-1894), Alexandre Popov (1859-1906), Edouard Branly (1844-1940) et plusieurs autres. Tous ces hommes ont participé à l'invention de la radio et plusieurs autres l'ont faits avancer.
C'est en mai 1922 qu'un jeune américain, George Frost, installa sur une Fort
Une radio l'autoradio et né (radio installée sur une Ford T.).
je commence par peugeot forum oblige mais je vais vous en présenter des plus vieux .Et deviner d ou ils viennent :En 1932, FORD propose en option un autoradio FORD ,je vous en parlerai plus loin


Avant que les véhicules ne soient équipés de récepteurs radios d'origine, l'amateur a bien souvent installé des autoradios en kit.
montage pour peugeot

Autoradio BLAUPUNKT type "Stuttgart" 1962 à lampes en 2 boîtiers - 3 gammes d'ondes à présélections - mono 3W - Polarité réversible - Kit de montage 403

montage 404
C'est
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Mar 13 Mar 2007 - 11:54

L'influence américaine des débuts


Cette publicité de 1931 montre déjà l'engouement pour cet accessoire. Nous sommes vraiment au début de l'autoradio et il faut informer l'acheteur. Ce document est intéressant à plus d'un titre.

La description en vue "crevée" de l'auto permet de bien se rendre compte du nombre de composants que comporte l'installation. La commande au volant est mécanique (Remote Control Tuning). Le récepteur à 5 lampes (Radio Set) est dans le tableau de bord. Le haut-parleur (Speaker) trône au milieu du tableau de bord. Les 2 batteries d'alimentation haute tension (B et C batteries) sont sous le siège. La solution de l'antenne (Aerial) sous le marche pied est courante à cette époque, elle trouve parfois place aussi dans le toit dont l'ossature est en bois. On oublie jamais les kits de déparasitage (Ignition Interference Suppressors) qui sont plus qu'indispensables et souvent incapables de solutionner totalement le problème.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par Invité le Mar 13 Mar 2007 - 18:02

Je l'avais oublié comment je m'emmerdait à installer les autoradio avant que le "cablage" soit constructeur. Je tirais les cables directement depuis la batterie (sauvage) et les passais en dessous de la moquette treheureu
Je ne me rappelle pas d'avoir changé les lampes, je suis trop jeunes mort de rire mais installer les antiparasites un peu partout, jusqu'au moteur d'essuie glaces oui, sourire
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Mar 13 Mar 2007 - 18:18

bububen a écrit:Je l'avais oublié comment je m'emmerdait à installer les autoradio avant que le "cablage" soit constructeur. Je tirais les cables directement depuis la batterie (sauvage) et les passais en dessous de la moquette treheureu
Je ne me rappelle pas d'avoir changé les lampes, je suis trop jeunes mort de rire mais installer les antiparasites un peu partout, jusqu'au moteur d'essuie glaces oui, sourire
coucou et oui bruno moi aussi au temps ou jetais carrossier ,les autos radio quelle epoque,et sur les moris cooper le + cetait le - et le - etait le plus quelle merde ses voitures anglaises et combien j ai griller d auto radio ..... très énervé
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Mar 13 Mar 2007 - 18:44

En 1932, FORD propose en option un autoradio FORD (construit par MAJESTIC) presque discret malgré l'installation encombrante et complexe. La commande mécanique sur la colonne de direction, le haut parleur sous le tableau de bord, le récepteur radio et son dynamotor (voir explications plus loin) encastrés dans le plancher juste derrière les sièges avant.

Aux Etats-Unis, plus de 25.000 acheteurs FORD ont commandé leur véhicule ainsi équipé !


Toujours avant guerre, alors que la production europèenne commence seulement à voir le jour, les américains proposent très tôt des appareils que l'on appelle pas toujours autoradio mais "Motor car radio". Ci-contre, en retrouvant sur notre sol cette publicité de 1933 du constructeur ATWATER KENT, on peut voir qu'il vante la facilité d'installation du premier modèle de la gamme, le type 424. Il s'agit d'un appareil superheterodyne, 4 tubes avec vibreur/redresseur synchrone.

Les modèles qui suivent dans la gamme, comme les types 636 et 756, sont plus performants. Ils sont équipés d'un dynamoteur pour l'alimentation (voir plus bas). Tous ces appareils sont montés sous tableau de bord.

En 1933, FORD a une idée ingénieuse en se servant de la roue de secours comme antenne radio. La roue à rayon se trouve isolée de son support (masse) par des isolants en bakélite. La connexion à la boulonnerie de fixation doit être bien "grattée" pour assurer un bon contact dit la légende.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Mer 14 Mar 2007 - 10:41

En 1935, le constructeur d'autoradio DELCO mise sur l'image du modernisme au travers de la représentation d'un robot transmettant les ondes radios à tous les véhicules.

Cette autre vue éclatée (1936) d'une installation autoradio sur LINCOLN, montre bien la difficulté de loger tous les composants du système dans le tableau de bord. La commande mécanique est sur la colonne de direction bien en vue pour le conducteur. Le récepteur se trouve sous le siège passager et reçoit les câbles rotatifs de commande pour le volume (volume control coupling) et pour la syntonisation (tuning control coupling). La commande de tonalité sur le boîtier du haut-parleur se fait par un filtre "passe-bas" composé d'un potentiomètre et d'un condensateur.




avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Jeu 15 Mar 2007 - 8:41

L'influence américaine des débuts

Autre grand constructeur, MOTOROLA propose en 1936 cet autoradio compact. Le montage de ce type d'appareil plus simple se démarque des montages compliqués comme ci-dessus. Si la commande à câbles mécaniques disparaît, la difficulté réside plus dans l'emplacement de montage à trouver pour loger dans le tableau de bord ce genre d'autoradio assez long en profondeur. En général, il émigre sous le tableau de bord rendant ainsi moins aisé sa manipulation et beaucoup moins visible la lecture du cadran.


Publicité PHILCO de 1936 . L'accent est mis sur la discrétion du montage, le récepteur trouve place sous le tableau de bord, seule la commande à câbles reste visible pour l'automobiliste. Les marques automobiles américaines restent la clientèle cible pour ce distributeur Bruxellois.

Cet autre autoradio CROSLEY type A-157 est aussi proposé dans la gamme 1938 et distribué par le même importateur Bruxellois.
Autre distributeur Bruxellois avec un modèle automatique de 1939.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Mer 21 Mar 2007 - 9:15

L'influence française des débuts

La deuxième guerre mondiale marque évidement l'arrêt de nombreuses industries et commerces.

La reprise s'annonce au sortir de celle-ci.

Cette publicité française de 1947 de la marque LEF vante les nouveautés techniques mais cherche surtout à restructurer son réseau de distribution.

Publicité 1947 de la marque française DUCRETET-THOMSON
Prenant de l'ampleur en Europe, l'autoradio se doit d'avoir sa littérature technique. Cette publication française de 1947 dûe à Mr. L. CHRETIEN, aborde tous les problèmes qui attendent l'amateur.

Le débat est ouvert sur le choix de l'autoradio à commandes mécaniques par câbles sur la colonne de direction ou de type monobloc à montage sous tableau de bord.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Sam 24 Mar 2007 - 9:54


Un peu de technique:

Les premiers autoradios à lampes ont besoin d'alimentation haute tension. Le vibreur mécanique, déjà bien présent, ne s'est pas encore totalement imposé avant guerre. Une autre alternative existe techniquement supérieure mais aussi plus chère.

Pour fournir cette haute tension, on utilise un électro moteur ou dynamoteur. Il s'agit d'un moteur électrique accouplé à une génératrice. Le moteur électrique est alimenté par la tension de bord du véhicule et entraîne la génératrice qui fourni une haute tension alternative (elle est ensuite redressée). Ce système est très stable et ne génère pratiquement aucun parasite contrairement au vibreur. Cette solution reste cependant couteuse et uniquement possible lorsque le moteur thermique du véhicule fonctionne en raison de la consommation ampèremétrique plus importante.

Les deux publicités (1948 et 1949) font état de la grande fiabilité de ces systèmes d'alimentation.

Pour des questions de coût, la production grand public s'oriente vers le vibreur électromécanique. L'armée restera la seule à utiliser les dynamoteurs jusqu'au milieu des années cinquante pour son matériel radio portable.


Détails de la gamme MOTOROLA disponible en 1948.
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Mar 27 Mar 2007 - 8:44


Toujours à propos du fabricant L.E.F. ce document publicitaire de 1948 s'intéresse aussi aux équipements d'autocars. Voir aussi "Accessoires et installation autocars". Le marché s'ouvre à tous les moyens de locomotion, camions y compris. BLAUPUNKT et PHILIPS sont déjà présents dans ce crénaux.

L'influence anglaise des débuts


En 1948, les produits anglais sont importés régulièrement.

HMV équipe d'origine des grandes marques automobiles comme Rolls-Royce.

Changement au niveau du message. Sans décrire la gamme des appareils, le texte invite plutôt au catalogue en échange des coordonnées de l'acheteur éventuel. Publicité 1950


Les trois appareils ci-contre sont anglais.
En haut, autoradio PYE , 6-12 volts, 2 gammes d'ondes de 1948, esthétique et très fonctionnel.

Au centre, appareil de marque EKCO type CR117 de 1951, 6 lampes + 1 vibreur, 2 blocs. Châssis en cuivre. Cadran à loupe magnifiante en Diakon pour une excellente visibilité. Plusieurs exécutions différentes: couleurs, forme du nez de la face avant, cadrans et éclairages assortis avec "dimmer-control".

En dessous, autoradio EKCO type CR152 de 1948 (OM-OL), 6 lampes, 2 blocs et châssis en cuivre. Trois présélections directes à tambour ou recherche manuelle classique. Un volet basculant permet de cacher les 3 "tuning drums". Une version de luxe équipait d'origine la Ford Zodiac (8 lampes).
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Lun 2 Avr 2007 - 18:08

Cette fois c'est sûr, l'autoradio est rentré dans les moeurs comme le confirme un article qui traite le sujet dans le "Science & vie " hors série de 1950-1951.


Le constructeur belge SBR bien connu pour ses récepteurs TSF, s'investi aussi dans le marché de l'autoradio. Publicité de 1951

Cette publicité de 1952 marque déjà un changement dans la gamme. Le récepteur est un 2 gammes d'ondes (OM - OL) avec bloc d'alimentation


L'autoradio à lampes PV8 est assez original par sa commande de recherche des stations. La commande dispose d'un cadran circulaire avec démultiplication. Publicité de 1956
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Ven 6 Avr 2007 - 20:43


Cette publicité (1952) parue dans la revue Royal Auto, montre les autoradios NOVAK montés sur quelques véhicules représentatifs du parc automobile du moment.

La gamme (1952) comporte le modèle "DeLuxe". La construction des appareils et le montage électronique à tubes sont particulièrement soignés. La face avant ainsi que les boutons en métal massif sont chromés.


pour citroen

pour peugeot

pour Renault


pour Simca


pour Volkswagen


pour les bus et bateaux

Publicité PHILIPS de 1952 pour équipement autocar 12 / 24 Volts à lampes

Puissance totale de 5 W sur Haut-parleurs de 4 à 16 Ohms

Microphone bracelet avec cordon Construction tropicalisée
avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par wind13 le Mar 24 Avr 2007 - 20:38

Autoradios divers



avatar
wind13
La mémoire du Forum

Masculin
Nombre de messages : 3300
Age : 70
Date d'inscription : 15/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

default Re: l époque de l auroradio

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum